Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2008 3 23 /07 /juillet /2008 21:23

 

11- Ur bazterreko sorginak

 

Latsaria baitzen, Amaño xaharrak,

Garazin sortia, zernahi jakinik,

Salatu zauzkitan ur-bazter berriak,

Erranez etzela larretan sorginik.

 

Osinaren hegietan,

Arratsalde beroetan,

Bai eta ere gauetan,

Nor ari da, azantzetan,

Irriz, huxtuz ta kalakan?

 

Igel zahar batek, ur bazterrerat joan nahiz, eta sugiaren beldurrez:

—Nork ikusi du Lepo-lux?

 

Igel gazte guziek, buria uretik ateratuz eta oihuka:

—Nik ez!

—Nik ez!

—Nik ez!

 

Apo lodi zonbaitek ikaran, eta sasien azpitik ahoa zabalduz:

—Guk!

—Guk!

—Guk!

 

Ahate kaskoin jin berri andana batek eta euskara ezdakitenek:

—Quoi?

—Quoi?

—Quoi?

 

Hortan, igel guziak irriz karkailan eta debriak hartiak:

—Koa, koa, koa!

—Beliaren mokoa,

—Axola gutikoa,

—Ezpahiz hemengoa,

—Eztakik jokoa,

—Apal hire kaskoa!

 

Gau guziko kalapitak,

Hola hasten dira denak,

Igelak edo apoak

Ez baitira lokartiak!

 

Ilargiarekin, zoin eder itzala!

Ur beltza hor dago, betikotz etzanik,

Ezin errexituz kalakan igela...

Haurra xo!... Goazen oherat ixilik.

 

Donibane-Garazin, 1952-an Nafarroko erran-zaharretarik., Piarres Hegitoa (Pierre Duny-Pétré). Source: Amaño Sallaberry, Saint-Jean-Pied-de-Port, 1863-1948. Amaño fut probablement une des dernières lavandières de Saint-Jean-Pied-de-Port. Comme l’indique son surnom, elle dut également être nourrice dans sa jeunesse. Très connue dans le Pays de Cize entre les deux guerres, sa vaillance et son honnêteté étaient légendaires. Elle faisait partie des personnes qu’on appelait : Korrontadorreko latsariak, les laveuses de la tour du courant. Car le lavoir public se trouvait autrefois en aval de cette fameuse tour dont il ne reste plus que quelques pans de mur, à côté du pont de bois dit de La Manutention. Sur sa vieille croix navarraise, au cimetière de Saint-Jean-Pied-de-Port, le passant peut encore lire cette inscription aussi simple que laconique: Amaño Sallaberry, décédèe le 9 juin 1948 à 85 ans.

 

Korrontategia 1

Donibane Garazin, Korrontadorreko latsariak

 

Voici les échos mystérieux des eaux dormantes qui étaient évoqués autrefois par Amaño, la vieille lavandière de Garazi. Ces voix étranges pourront-elles calmer les enfants que l’on met au lit, le soir, malgré leurs protestations?

 

Parce qu’elle était lavandière, Amaño, la petite vieille,

Née au Pays de Cize, connaissant des tas de choses

Me révéla les nouvelles du bord de l’eau,

Déclarant qu’il n’y avait pas de sorciers dans les landes.

 

Au bord du gouffre d’eau,

Par les après-midi chauds,

Oui mais aussi au cours des nuits,

Qui se met, bruyamment,

A rire, à siffler et à caqueter?

 

Une vieille grenouille,  qui veut aller sur la berge  et qui a peur du serpent:

—Qui a vu Long-cou?

 

Toutes les jeunes grenouilles, sortant la tête de l’eau et  criant:

—Moi non!

—Moi non!

—Moi non!

 

Quelques gros crapauds, tremblants, et par-dessous les haies ouvrant la bouche:

—Nous!

—Nous!

—Nous!

 

Une bande de canards gascons, nouveaux venus et qui ne savent pas le basque:

—Quoi?

—Quoi?

—Quoi?

 

Là-dessus, toutes les grenouilles, riant aux éclats et le diable au corps:

 

—Koa, koa, koa!

—Le bec du corbeau...

—Insouciant,

—Si tu n’es pas d’ici,

—Tu ne connais pas le jeu,

—Baisse ton crâne!

 

Les tapages de toutes les nuits

Commencent tous ainsi,

Les grenouilles ou les crapauds

N’étant pas endormis!

 

Avec le clair de lune, combien (est) belle l’ombre!

L’onde noire reste là, pour toujours étendue,
Ne pouvant se calmer, caquette la grenouille...

Enfant chut!... Allons au lit en silence.

 

Korrontategia 2

Donibane Garazin, Korrontadorria, 1910

 

12- Zetiote-Mediote

 

Zetiote-Mediote !...

Liburu sainduek

Zer diote?

 

Zetiote-Mediote !...

Que disent les

livres saints ?

 

Source: souvenir de M. Jean Iratzoqui, 1930  à Ascain.

 

Avant de commencer la leçon d'Histoire Sainte, M. le curé du village s'écriait, sur un ton sentencieux, tout en ouvrant un livre. Zetiote-Mediote : redoublement caractéristique avec la lettre m. Comme dans d'autres formulettes amusantes consacrées aux enfants, nous avons ici une sorte d'exclamation préliminaire, destinée non seulement à capter l'attention des petits, mais à réclamer le silence.

 

Ama sehaskarekin 1

Haurra xutik, sehaskaren ondoan

 

12 bis- Nungo zira

 

Nungo ZIra, zira zira ZIra,

Nungo ZIra, zira ZU ?

IholDIko, nuzu nuzu NUzu,

IholDIko nuzu NI !

 

D’où êtes-vous originaire ?

Je suis originaire d’Iholdy !

 

Il s’agit d’une ritournelle en boucle que l’on scande avec les enfants, en insistant sur les syllabes écrites en lettres capitales. Chaque enfant est passé en revue et le nom du village varie bien entendu en fonction de l’endroit d’où est originaire celui à qui on s’adresse.

 

Source : Jeanne Idieder (ép. Duny-Pétré), née en 1926, maison Moxoenia à Iholdy.

 

Iholdi 3 Picabéa

  

 

Berceuses et chansonnettes

 

Pour l’enfant basque, les berceuses et les chansonnettes naïves représentent, sans aucun doute, sa première initiation à la musique. Tout naturellement, c’est par la voix de sa maman ou par celle de sa grand-mère qu’il apprendra, en s’amusant, quelques vieux airs traditionnels. 
 

13- Buba ñiñaño

 

Buba, ñiñaño!

Haurra dugu ñimiño,

Lokartzeko    gaixtoño,

Atzartzeko aiseño,

Eta koskaño,

Eta bubaño!...

 

Buba, ñiñaño!

Zato bihar, zato gaur,

Etxean badugu haur,

Ohatzen baitut nihaurk.

Nor da koskaño?

Nor da bubaño?

 

Dodo, petit bébé!

L’enfant nous avons tout petit,

Pour s’endormir difficile,

Pour se réveiller facile,

Et petit capricieux,

Et petit ensommeillé!...

 

Dodo, petit bébé!

Venez demain, venez ce soir,

Dans la maison nous avons l’enfant,

Que je mets au lit moi-même.

Qui est petit capricieux?

Qui est petit ensommeillé?

Source: mes souvenirs d’enfance, de 1914 à 1920, familles Duny-Pétré/Carricaburu, rue d’Espagne à Saint-Jean-Pied-de-Port.

Cette berceuse, très simple dans sa monotonie apaisante, est probablement la plus connue du Pays Basque Nord. On peut donc être assuré qu’elle a fait ses preuves parmi de nombreuses générations d’enfants. Il s’agit d’une sorte de rengaine, comparable à celle que l’on fredonne en français sur le même ton : Dodo, l’enfant do, dormira bientôt...

 

Vierge église, PicabeaDonibane Garaziko elizaren aintzinean


14- Haurtxo ttikia

 

Haurtxo ttikia seaskan dago,

Zait iduritzen aingerua lo.

Ene maitea, ene pottolo,

Eginaguzu lo!

 

Xakur handia etorriko da,

Zuk ez baduzu egiten lo.

Horrela gatik, ene pottolo,

Eginaguzu lo!

 

Le petit enfant se trouve dans le berceau,

Il me paraît être un ange endormi.

Mon chéri, mon petit potelé,

Faites-nous dodo!

 

Le grand chien va venir,

Si vous ne faites pas dodo.

Par conséquent, petit potelé,

Faites-nous dodo!

 

Originaire de la province de Labourd, cette berceuse, contrairement à la précédente, est particulièrement harmonieuse. Elle est même devenue célèbre, lorsque des chanteurs renommés s’en sont emparés pour l’immortaliser.

 

Référence: recueil Kantu, kanta, kantore, page 244, Bayonne 1967.

 

 

 

Pierre Duny-Pétré 4 urte amarekin

Pierre Duny-Pétré, 4 urte, amarekin

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Duny-Pétré
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Xirula Mirula de Pierre Duny-Pétré
  • Xirula Mirula de Pierre Duny-Pétré
  • : Recueil de comptines, de jeux, de chants, d'expressions populaires en langue basque, province de Basse Navarre au début du XXe siècle. Haur kantu, haur joko eta erranaldi bilduma, ahozko haur literatura, papaitak, zuhur hitzak Garazin
  • Contact

Recherche

Liens